La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre.
Gandhi

idées

société

humanités

sciences

être

moteur de recherche

éditorial

agenda

Photo choisie au hasard

lettre d'info

contact

à propos

à l'école du possible

enjeux

connaissances

possible en actes

Imprimer cet article

Conditions pour être plus adultes et donc plus responsables en politique.

masque  monsieur Michu — 04/04/2017

 

Plus j’écoute ce qui se passe plus j’ai le sentiment qu’il y a un immense chemin à parcourir pour faire face aux défis de notre époque.

La première étape est de faire un effort pour exprimer les préoccupations communes des personnes ni  terroristes ni fascistes, ce qu’on pourrait appeler les démocrates.

Etre adulte dans ce contexte, c’est pouvoir échanger avec un autre des désaccords sans se faire disqualifier, ni caricaturer. Une prudence sur les généralités proférées sera un bon gage d’un climat plus détendu et propice à trouver les meilleures solutions.


Je propose ici une progression possible des axiomes de base.

 

  1. Tous les  présupposés de bases sont aussi importants les uns que les autres et ont des effets les uns sur les autres.
  2. Tout problème s’appréhende  d’autant mieux que l’on partage le diagnostic sur son ampleur et sa temporalité.
  3. Il y a des questions qui ne peuvent pas se résoudre, au seul plan local et nécessitent donc une gouvernance plus globale qui n’existe pas encore. Par exemple l’acidification des océans, les déforestations, les manipulations génériques, la multiplication des polluants, la robotisation croissante, la protection de l’intime, le Nucléaire, l’accroissement des écarts de revenus..
  4. Il y  a des problèmes qui peuvent ou doivent se résoudre plus localement. Le soin aux personnes âgées, l’éducation des jeunes enfants, sans doute aussi des adolescents, les sdf, les réfugiés, la pollution locale, un minimum d’autosuffisance alimentaire..
  5. Il a des problèmes qui ont besoin de plusieurs niveaux d’intervention. Les maltraitances,  les addictions, les sentiments de confiance et de sécurité, l’acheminent des marchandises indispensables, le fait que chacun ait une place qui lui  convienne
  6. Elaborer une liste partagée de ces problèmes avec expressions des accords et désaccords  est une priorité absolue
  7. Le court-termisme est un des obstacles essentiels au résolutoire, il  se heurte à un temps politique inapproprié
  8. Inventer les cadres ad hoc pour sortir de la dénonciation et de la victimisation devient alors la tâche prioritaire. Ils doivent exister à tous les niveaux identifiés.
  9. Renouer avec la confiance dans le politique c’est œuvrer d’abord et avant tout pour créer ces cadres.

 

 

 

Commentaire(s)

Utilisateur Anonyme, le 04/04/2017 11:56:33

Tous les présupposés sont des présupposés, s'ils ne me conviennent pas, je les rejette, comme il se doit. Ainsi ils n'auront aucun effet sur moi. Commençons par lister le socle de nos évidences communes : nous sommes tous des hommes de bonne volonté, égaux en dignité et en droits, doués de raison et de conscience et désireux d'agir ensemble dans un esprit de fraternité. Je ne désire pas communiquer et encore moins partager avec ceux qui ne partagent pas ces principes.