Descendre dans le chaos et s'y sentir bien.

Samuel Becket

idées

société

humanités

sciences

être

moteur de recherche

éditorial

agenda

Photo choisie au hasard

lettre d'info

contact

à propos

à l'école du possible

enjeux

connaissances

possible en actes

Imprimer cet article

feedback sur les discours de la classe politique réunie à Versailles, suite aux attentats du 13 novembre.

masque  Valabregue Antoine — 16/11/2015

Quelle attitude adopter face à la classe politique, bien contente de se parer du drapeau de monsieur "Propre", prête à "éradiquer" le terrorisme pour se refaire une virginité. Le retour de la barbarie, comme si nous étions des saints : Hiroshima, le Napalm au Vietnam, La guerre D'Irak.. Ah que cela fait du bien d'avoir des ennemis !

Ce n'est pas une question simple tellement les esprits sont englués dans un brouillard difficilement détricotable, à un moment où la classe politique est largement discréditée et où les requins de la consommation à tout prix et donc de la mort programmée se lèchent les babines car ils s'en contre foutent, dans une inconscience totale.
Avec quoi nous pouvons être d'accord : Toutes les mesures fermes empêchant les paroles  de haine en France. Ce qui ne sera pas sans poser problème depuis que nous laissons s'exprimer l'idéologie "nique ta mère" sans sourciller. Nous devons être en capacité de préciser ce qu'est la Haine. De la circonscrire, de proposer  partout des dialogues en humanité pour la réduire, ce qui a un véritable coût. Dialogues pour réduire toutes les formes de racisme comme l'a exprimé Guillaume le responsable socialiste du Sénat et Cécile Duflot. Par contre c'est la responsable communiste qui a dit la phrase la plus pertinente "Le vivre ensemble a un prix, il faut le dégager", j'aurais aimé que cela soit nous qui le disions.
Sommes-nous d'accord avec les formes de surveillance de montée en puissance de ces haines ? Il faudrait pour cela  au minimum connaître  le programme Skynet des américains qu'ils sont en train de nous le proposer. Is écoutent toutes conversations sur 80 critères,  établissent une grille de proximité avec ceux qui sont identifiés terroristes et envoient des drones pour liquider tous ceux qui se rapprochent du profil terroriste.
Sommes nous d'accord sur le surcout des budgets de sécurité, sans réduction d'autres budgets ?
Nous ne pouvons pas être d'accord avec ", notre seul ennemi c'est Daesch" !
Nous ne pouvons pas soutenir la France qui se prend pour une grande puissance  en déclarant des guerres qui sont pour beaucoup d'experts ingagnables.
J'aurais aimé que des parlementaires osent dire nous payons peut être aussi  notre superbe à avoir voulu être les gendarmes du monde auprès des Américains. Oui nous sommes pour la liberté l'égalité la fraternité et ceci n'est pas compatible avec la Violence qu'a affiché  depuis des siècles l'Occident face à des plus faibles. Cela personne ne l'a dit  sauf le parti communiste, et quelque part  ce n'est pas glorieux

Nous ne pouvons avoir le beurre et l'argent du beurre.

  • Ne jamais renoncer à nos valeurs a dit Cécile Duflot, qui a plutôt fait un beau discours mais quelles sont-elles ?
  • Je rappelle que l'éducation est la dixième des priorités d'EELV.  Alors merci, cécile  de mettre tes discours  en accord avec nos actes. Ce qui suppose de s'inscrire dans une visée à plus long terme et écouter un peu large que ton noyau de "fidèles".
  • Travaillons aussi les liens entre réchauffement climatique et terrorisme car cela ne me parait pas évident  pour le grand public.

Commentaire(s)