L'action et l'intention sont une seule et même chose.

Henri Atlan

idées

société

humanités

sciences

être

moteur de recherche

éditorial

agenda

Photo choisie au hasard

lettre d'info

contact

à propos

à l'école du possible

enjeux

connaissances

possible en actes

Imprimer cet article

pour un bac d'eco-citoyen

masque  Valabregue Antoine — 24/02/2013

Nous citoyennes et citoyens considérant que la refondation de l’école n’est ni assez radicale dans ses fondements ni assez bienveillante par rapport à ceux qui sont à bout de souffle, faisons les propositions suivantes, soumises à l’approbation des votes sur Internet.

1.  Nous demandons au ministère le droit de mener un expérimental, qui s’adresse à toutes les catégories de population, à moyens égaux, afin de former des citoyens plus respectueux d’eux-mêmes des autres et de la vie sur terre.

2.  Cet expérimental utilisera les locaux existants, les professeurs existants, grâce à des conventions passées avec les établissements, soit en dehors des heures classiques, soit à l’intérieur.

3.  Il fera en outre appel à toutes les bonnes volontés citoyennes, dans des cadres qui feront l’objet de conventions et devrons être financés de façon autonome.

4.  Le but est d’amener, à partir de la seconde (pour commencer et aussi à partir de la classe de cinquième très vite) une cohorte représentative de la population française à un niveau d’acquisitions qui serait considéré comme un nouveau baccalauréat écologiste, sur des registres ci-indiqués.

5.  L’originalité du projet tient essentiellement dans la liberté d’organisation,  liée  à un ensemble de contenus novateurs, tout en se soumettant à une évaluation par des tiers sur des modalités à préciser.

6.  Les contenus mixeront à part égale les activités sur les plans conceptuels, sensibles et pratiques.

7.  Ces contenus incluront des épreuves qui testeront les aptitudes à participer à un collectif, à s’exprimer oralement.

8.  Un expérimental est susceptible de démarrer dès que les conventions sont établies.

9.  Tout établissement scolaire  avec lequel une convention aura été passée, dans la mesure des places, pourra adresser des élèves. Il suffit que cela respecte la diversité de la composition sociale.

  1. En dehors du socle commun, chaque élève, dans au moins deux ou trois disciplines, où il aura été repéré comme à l’aise, recevra une formation « classique «  lui permettant de passer des épreuves actuelles du Baccalauréat, dans la série de son choix. Comme il aura par ailleurs acquis des compétences reconnues dans de multiples domaines, chacun sera en droit de considérer que son baccalauréat n’est pas usurpé.
  2. C’est le niveau des exigences finales et le profil de l’élève qui fixe le cheminement approprié à chacun.
  3. Un suivi sera opéré auprès des établissements supérieurs et des entreprises désireuses d’employer des jeunes à la sortie du baccalauréat.

 

 

Le corpus des savoirs savoir faire et qualités à promouvoir pourrait être le suivant (je propose un cadre inachevé mais quand même consistant qui doit être affiné) :

 

SAVOIRS CLASSIQUES

 

  • Maitrise de la langue française, autour d’une vingtaine de livres majeurs de façon  à pouvoir résumer un livre en deux pages,  à pouvoir répondre oralement à des questions pendant une demi-heure. Plus capacité à pouvoir exposer clairement les motivations et la trame d’un projet quelconque.

  • Connaissance de l’anglais pour pouvoir lire une brochure technique, comprendre une conversation ou d’un récit pouvoir le rapporter et être en interactivité sur un sujet (compétences européennes  classiques).
  • Comprendre la logique des forces par exemple autour d’un dériveur ou d’un skate. Comprendre les règles de sécurité électrique. Comprendre les ondes électromagnétiques et la fusion nucléaire.
  • Etre capable de comprendre les débats dans les neuro sciences  et la biologie (par exemple autour des émissions d’Ameisen) la photosynthèse, le bio-mimétisme, la pollution.
  • Connaître les problématiques principales d’une douzaine de grands philosophes.
  • Avoir des bases sur les grands courants de la psychologie et de la psychanalyse.
  • Comprendre les probabilités conditionnelles, les exponentielles, les logarithmes, les bases de la géométrie dans l’espace, les statistiques élémentaires, les suites chaotiques, un peu de topologie.
  • connaissance de son corps, des règles d’hygiène et d’alimentation les plus récentes.
  • Avoir des repères sur l’histoire de France (grandeurs et limites de chaque période) de l’Europe et du monde.
  • Comprendre  par exemple l’anti-manuel d’économie de Bernard Maris et celui d’Yves Cochet sur l’écologie
  • Connaitre les bases de la géologie et les richesses du  monde animal.
  • Connaître les fondements du droit civil.

 

CONNAISSANCES MOINS CLASSIQUES.

  • Pourvoir faire un exposé en public sur le thème de son choix et  pouvoir répondre aux objections d’un public extérieur.
  • Avoir un réseau de personnes compétentes dans les registres où l’on se sent plus faible.
  • Etre capable de se créer des critères d’évaluation dans toute circonstance.
  • Identifier une demi douzaines de questions fondamentales et pouvoir argumenter sur l’impossibilité d’apporter une réponse définitive.
  • Montrer une capacité à recouper des informations et à se faire un point de vue et à accepter de ne pas en avoir sur.
  • Avoir effectué trois stages d’un mois en grande entreprise, en petite entreprise, à la ville et à la campagne, au sein d’une association d’insertion.
  • Avoir pratiqué les échanges réciproques de  savoir et en rendre compte.

 

  • Savoir configurer une e-imprimante. Connaître les avantages et inconvénients du Cloud. Les règles de sécurité et d’insécurité du Net.
  • Savoir se servir d’un tableur, d’un traitement de texte, d’une base de donnée relationnelle.
  • Connaître les principaux moteurs de recherches et montrer qu’on sait quérir de l’information intelligente sur un sujet qu’on ne connaît pas.
  • Avoir une « bonne » connaissance du pouvoir de manipulation de l’image..
  • Pratiquer une activité physique principale choisie et d’une activité énergétique, de concert avec un « coach », évaluable.
  • Etre capable de cultiver des légumes.
  • Pouvoir élaborer  et exécuter des menus sur un mois, pour soi et ses futurs enfants.
  • Pouvoir diagnostiquer les pannes principales dans les objets usuels de la vie quotidienne et à savoir en réparer au moins une sans professionnel (on peut alors parier que des échanges seront profitables).
  • Connaître les codes de politesse et de bienséance, des valeurs essentielles dans les principales cultures actuelles ( anglaise, américaine japonaise, chinoise, indienne, espagnole, allemande, scandinave, plus deux africaines , une de peuples dits primitifs, et deux au choix sans compter juive, musulmane, catholique
  • Pratiquer une activité artistique au choix.  
  • Pratiquer une activité manuelle au choix (afin de produire un « chef d’œuvre » ?)
  • Savoir faire des plans de maison et comprendre les normes actuelles de réduction de consommation énergétique ainsi que les matériaux nécessaires.
  • Connaître les 20 principales façons que nous utilisons pour filtrer l’information  que nous recevons et donnons.
  • Avoir identifié les questions inconscientes qui sont à la base de son système émotionnel.
  • Repérer les singularités essentielles de sa personnalité et oser mener son existence autour de cela.
  • Montrer des capacités  de bienveillance avec du très différent de soi.
  • Montrer des capacités d’adaptation face à des situations étranges.
  • Montrer une capacité à faire avec la finitude de toute chose.
  • Prouver sa capacité à fonctionner dans un groupe et à partager de l’intelligence.

 

Pour ne pas conclure :

 

Qualités citoyennes à promouvoir

Si nous voulons espérer inscrire dans la réalité une société plus respectueuse de la diversité, alors un certain nombre de principes pourraient être au fronton de chaque lieu éducatif

 

1.  Etre en capacité d’identifier ce qui est plus important pour soi, les autres et les grandes sociétés et d’échanger avec d’autres des difficultés.

2.  Pouvoir trouver les contextes appropriés pour parvenir à mettre en place ce que chacun aura identifié comme important.

3.  Avoir la patience d’attendre que le prototype de chaque expérience menée soit suffisamment construit.

4.  Veiller à cultiver la confiance pendant le début d’une expérience publique

5.  Etre à l’aise avec le regard critique, arrivé à un certain degré de maturité

6.  Pratiquer le questionnement la radicalité, la bienveillance et être à l’écoute.

7.  Etre attentif à son hygiène d’existence.

8.  Tenter d être le plus autonome possible.

9.  Se réjouir de l’interdépendance.

  1. Parvenir à se fixer des buts
  2. Garder toujours du temps de disponible pour l’imprévu.
  3. Intervenir avec sobriété et humour quand nécessaire.

 

Commentaire(s)