idées

société

humanités

sciences

être

moteur de recherche

éditorial

agenda

Photo choisie au hasard

lettre d'info

contact

à propos

à l'école du possible

enjeux

connaissances

possible en actes

Imprimer cet article

Repenser la représentation

masque  Valabregue Antoine — 01/01/2005

A l'ère de la valorisation de l'immédiateté et aussi d'une certaine crise de la représentation, il parait difficile de faire l'économie d'un nouveau cadre politique.

Découpons, pour nous faire comprendre, le temps en trois composantes : le court terme (maximum un an), le moyen terme (5 à 10 ans) et et le long terme (l'échelle d'une vie).

Pourquoi n'y aurait-il pas des instances élues sur chacun de ces registres avec des missions bien spécifiques.

Le court terme serait représenté par la démocratie de proximité qui se mobiliserait sur les solutions apportables aux mini conflits en tous genres qui peuvent être solutionnés relativement rapidement.

On y donnerait du pouvoir aux associations de terrains moyennant des évaluations extérieures

Le moyen terme pourrait être représenté par la classe politique actuelle sur un domaine à repréciser qui serait en gros tout ce qui facilite le travail, les impôts, l'aménagement du territoire, la santé, les crèches, le logement…

Le long terme, tout ce qui ne commencera à donner des résultats qu'au bout d'une petite dizaine d'année pourrait faire l'objet d'âpres débats soumis au vote des citoyens via des primaires des citoyens dont nous avons déjà parlé.

Commentaire(s)