Vous pouvez avoir une connaissance absolue de ce qui s'est passé, ça ne veut rien dire sur ce qui va se passer.
Einstein

idées

société

humanités

sciences

être

moteur de recherche

éditorial

agenda

Photo choisie au hasard

lettre d'info

contact

à propos

à l'école du possible

enjeux

connaissances

possible en actes

Imprimer cet article

Réflexions sur la Diététique Mentale

masque  Meichelbeck Elisabeth — 26/05/2008

Notion de cohérence :

Compatibilité, incommensurabilité, contenant concevable, pertinence, compréhensible, sens, signification, résultat cohérent homogénéité – hétérogénéité.

Lumière cohérente, attitude cohérente, système d’action, cohérence conceptuelle conduite cohérente, psychisme cohérent, vie incohérente.

Rapport aux parties, pour voir, ajustable, consistant, cycle adéquat

La cohérence se situe / à une approche du tout

La rationalité se situe / à une approche des parties.

La cohérence se passe de certitudes et est vécue de l’intérieur.

Hygiène mentale :

  • La maladie, c'est un refus d'avancer.
  • Le regard des autres.
  • Comment fabriquer son impuissance ?
  • Rempart idéologique contre l’importance du sensible, contre le vouloir, le pouvoir.
  • Rempart sensible : la faute c’est les autres.
  • Peur du vide.
  • Boite de Pandore des pulsions
  • Ne jamais stoker de sentiment négatif : purger
  • Ne pas changer d’investissement en cours de route.
  • Pour que quelque chose devienne un référent, il ne faut pas l'employer en négatif.
  • Inventer des structures sans revenir à ce qui était avant.
  • Difficile d’anticiper ce qu’on va gagner.
  • Problème de la perte de repères et de la restructuration.

A PROMOUVOIR :

Au niveau sensible

Implication = prise de risque articulée sur une relation basée sur respect mutuel, sans complaisance.

Faire de façon la plus confortable ce qu’on a envie de faire.

Clarifier et non combattre

Valoriser les compétences de chaque individu

Regarder un objet comme un inventaire, en tant qu'ensemble, par rapport à un référentiel plus large. Relativiser.

Respect de soi = non complaisance.

Au niveau conceptuel :

Les effets de seuil, de repositionner la conscience, pour relancer le sens.

Au niveau concret :

Faire grandir pour que cela devienne obsolète. Saturer

Tirer de l’énergie, au lieu d’être bouffé par…

Se situer dans l’espace et dans le temps.

Quérir les informations et moyens nécessaires à la réalisation de ses projets.

Regarder ce qui ne marche pas et non ce qui va, est le secret de la deuxième moitié d’un cycle de réalisation

A CONSCIENTISER :

Le fait qu'un projet puisse dépasser le seuil de sa vie.

Pourquoi êtes-vous là, quelles sont vos attentes ?

Quelle place avez-vous envie d'avoir ?

Quelle part accordez-vous chaque instant au passé, au présent, au futur ?

Que voulez-vous à la place ?

Comment concevoir des dynamiques qui restent au service des finalités qui les suscitent ?

Aimez-vous assez votre origine pour pouvoir vous en éloigner ?

La conscience créatrice se focalise, logiques d’investissements

La quête du bonheur est espoir-désespoir d'y arriver, tout comme l'alcoolique a toujours besoin de boire.

La quête de la jouissance est attirance-fuite, comme l'amant satisfait qui rêve de partir.

La quête de sens est fulgurance.

Qu'est ce qui est proche ou loin, c'est le différentiel qui est important.

Comment fait-on pour faire penser ?

Toucher à la cohérence = toucher aux structures mentales.

Situer les événements par rapport aux caractéristiques structurelles du temps.

Conceptualiser le savoir en Logos et non en logique transmissible.

Différentiations des conditionnements spatio-temporels des esprits qu'il faut apprendre à relativiser / aux fondements intemporels accessibles par le fait de penser générateur de liberté reliant le singulier à l'universel et ouvrant l'esprit à la perception de systèmes de contraintes appropriés à toute création.

Ne jamais faire dépendre l'ampleur de la circonscription de l'intérêt qu'on porte à la personne.

L’orientation ne doit pas limiter le champ à circonscrire. L'orientation est issue de l'intérêt qu'on porte au champ.

Circonscrire = fabriquer du dedans et du dehors, des catégories. C'est à ce stade que le choix des unités est fondamental.

Le terrorisme intellectuel vient de la revendication d'unités médianes. On déclare que tout ce qui fonde l'enfermement de l'esprit est sans intérêt !

Circonscrire : c'est fabriquer du déterminé dans l'indéterminé.

La temporalité c’est ce qui sous tend le choix d’une unité de temps.

Tout ce qui est concept est une temporalité.

Pour Aristote le seul moyen d’appréhender des temporalités c’est changer d’unités.

L’homme doit penser en mouvement et non en arrêtant le temps.

Conscience mythique similitude entre les différences apparentes.

Conscience objective : quête de repères fixes, recherche de différences,

Conscience créatrice : quête de repères dynamiques, recherche de différentiels, quête de repères conceptuels différentiels entre les différentes ampleurs de champ.

La conscience magique : « que la paix me soit donnée ».

La conscience mythique : fait la première dissociation, projection soi et les autres

La conscience objective : fait que l’autre peut devenir un dieu.

La conscience créatrice : joue de temporalités différentes.

  • catégories :

Rien à cirer - collective pour les autres - héros – conscience.

Le social est un lien pas un ensemble d’individus, il s’agit de toucher la relation des individus singuliers aux entités

Savoir s'il faut semer du blé aujourd'hui et être capable d'inventer la pluie, de protéger le champ.

Distinguer les fonctions catégorie, les fonctions en contact des fonctions en rapport qui sont les seules à développer aujourd’hui.

Ternaire : subordination présent passé-présent présent.

Concept - catégorie - unité de temps.

DIRE-EXPLICITE-IMPLICITE

Se faire passer pour un débile

Le non dit comme forme de pouvoir.

Figer une situation est une fermeture dans le constat.

On peut imposer des comportements, pas des attitudes.

L’énergie qui reste doit être d’abord et avant tout dans la question et non dans l’énumération de ce qu’on a fait. C’est l’insatisfaction qui oriente vers le résolutoire. Il s’agit d’arriver à tout moment d’orienter l’énergie.

Ne pas confondre harmonie et situation.

La concordance est de la statique.

La théorie du progrès est entre le début et la fin d’une phase. On observe l’actualisation du potentiel stratégique.

Tuer un désir est un meurtre.

La source de l’énergie vient du désir, pour ne pas engendrer des frustrations on ne laisse pas monter le désir.

Se sentir nié est un état de faiblesse.

Pour être des partenaires il faut des gens qui ont envie de vivre leur désir.

Foi = antidote à la frustration, il n’y a plus de désir que pour la finalité choisie.

  • types de logique :

Ni -

Choix d’un des possibles-

À la fois, fusion -

Et-et.

Commentaire(s)