Exister c'est différer.

Gabriel Tarde

idées

société

humanités

sciences

être

moteur de recherche

éditorial

agenda

Photo choisie au hasard

lettre d'info

contact

à propos

à l'école du possible

enjeux

connaissances

possible en actes

Imprimer cet article

Approfondir nos positions laïques.

masque  Portal Michel (cité par à l'école du possible) — 17/03/2005

Notre meilleur test serait de réussir à développer une conception laïque commune avec la mouvance musulmane, notamment turque. Le défi d'une laïcité solide passe au moins par là, j'en suis convaincu.

Les Français ont aussi beaucoup de liens avec l'Algérie qui a souvent été contestataire et multiple aux plans religieux. On a besoin de tous (par définition) pour une laïcité accomplie.

Tout n'est pas joué !

La contestation laïque a commencé en France bien avant 1789.

Ça a été d'abord une lutte interne à l'église catholique entre clercs (les mis à part) et laïcs (les gens du peuple).

Le mot même de laïcité qui nous est si cher, vient de cette lutte interne. A une époque où être "chrétien" et être "français" étaient par trop confondus.

Il a fallu la Réforme et ses luttes vigoureuses mais aussi atroces, pour amener nos ancêtres jusqu'à la révolution et une première tentative d'être suprême. "Culte commun" immédiatement raté dès lors que les pouvoirs publics ont exigé des prêtres qu'ils jurent fidélité au nouveau pouvoir temporel !

Dépendance royale pour dépendance "républicaine", on n'avait guère avancé en laïcité ! Les conséquences furent douloureuses physiquement et politiquement.

L'être suprême pourrait de nos jours s'appeler la Nature.

Le ça, l'univers-là, tout le cosmos nous réunit, de facto, croyants divers, athées divers et agnostiques divers. Nous sommes également plongés dedans. Vivants et morts.

Cette Nature, en dehors de laquelle nous ne pouvons faire un pas, nous l'étudions. Nous l'étudions parce qu'elle est étudiable. Nous dégageons des lois observables, une science est possible, elle donne des résultats. Contrastés sans doute mais réels.

L'humanité connaît réellement des choses, mais elle ne connaît pas tout. La preuve ? elle cherche encore et donc un mystère demeure au-delà de la physique connue.

Autant les Humains peuvent s'entendre sur la physique, autant ils sont dans l'obligation morale de se laisser mutuellement libres pour tout ce qui dépasse la physique : la métaphysique. La métaphysique commence dès qu'on dépasse la physique connue. La laïcité doit être au cœur du combat pour la liberté (en métaphysique) et pour l'obéissance à la nature, à notre nature (en physique).

Je sais, qu'en même temps, j'enfonce des portes ouvertes et aborde une position particulièrement instable. Un peu celle de l'hélicoptère, au décollage ou à l'atterrissage en vol stationnaire, lorsque le moindre mouvement faux peut provoquer la catastrophe.

Personnellement je crois en Dieu. Je crois en un être suprême que j'imagine au-delà de la Nature. Un peu comme si le cosmos était le noyau d'un fruit…

La laïcité a ceci de passionnant qu'elle doit recevoir l'imaginaire de chacun-e, de façon à rester universelle.

Pour remettre les pieds sur terre, je n'oublie pas que "catholique" signifie "universel" et que donc des croyants catholiques sincères pourraient intenter un procès à leur hiérarchie pour "publicité mensongère" dès lors qu'elle se permet d'excommunier le moindre citoyen ou d'imposer des dogmes dépassant les inévitables postulats…

Postulats. La laïcité a un effort à faire pour admettre les différents postulats plausibles. Les mathématiques elles-même n'échappent pas aux axiomes.

Les rites divers qui s'établissent, autour des crématoriums par exemple, montrent un besoin métaphysique commun, en toute laïcité.

Pour toute correspondance

"Le verbe résister a toujours besoin de se conjuguer au présent" Lucie Aubrac.

"Celui qui voit un problème et qui ne fait rien, fait partie du problème" Mohandas Gandhi.

"La peur n¹a qu¹une peur, c¹est que tu l¹abandonnes" Henri Gougaud.

"Sortons des sentiers battus ; si tu veux la paix, prépare la paix. " MP.

Mai 2007

Commentaire(s)